Accueil du site En bref > Communiqué de Hiba Pruneau, adjointe en charge de la santé à Chalette

Communiqué de Hiba Pruneau, adjointe en charge de la santé à Chalette

Contenu de la page : Communiqué de Hiba Pruneau, adjointe en charge de la santé à Chalette

Durant une partie de la journée du 22 juillet, un jeune Chalettois accompagné de sa famille et d’un groupe de personnes ont manifesté devant le Centre Municipal de Santé (CMS) brandissant une banderole qui mentionnait « un certificat médical pour Max après son agression à Châlette » : manifestation qui a généré quelques interrogations de la part de patients du CMS et de riverains. En fait, après de longues et pénibles démarches auprès des divers établissements impliqués dans la prise en charge médicale du jeune Chalettois, victime d’une agression physique à Châlette le mois dernier, sa mère, désarmée face à la situation, a sollicité l’intervention du centre municipal de santé afin d’obtenir un certificat médical nécessaire à la prise en charge des frais engendrés par les soins prodigués à son fils. Bien que limitée dans la réponse qu’un médecin généraliste puisse apporter à cette demande, l’équipe médicale n’a pu rester insensible au désarroi de la famille. Le jeune homme, patient du centre, a donc été reçu en consultation par un médecin qui a pu l’orienter vers le professionnel compétent (médecin expert légiste) dans le but de réévaluer le nombre de jours ITT engendrés par l’agression. Une prise en charge adaptée à la souffrance psychologique du jeune homme a également été préconisée. L’équipe médicale regrette néanmoins que cette demande n’ait pas été formulée dans le cadre d’une simple prise de rendez-vous auprès du secrétariat. Même si, rappelons-le, la délivrance d’un tel document ne relève pas de la compétence de la médecine de ville : une ITT de cette ampleur relève uniquement d’un médecin légiste expert, les médecins généralistes ne pouvant le délivrer car une ITT supérieure à 8 jours relève du tribunal pénal.

Hiba PRUNEAU Maire-Adjointe en charge de la Santé

Commentaires

retour en haut de page